Les êtres humains sont drôles. Ils aspirent à être avec la personne qu’ils aiment mais refusent de l’admettre ouvertement.

Certains ont même peur de montrer le moindre signe d’affection à cause de la peur. La peur que leurs sentiments puissent ne pas être reconnus, ou encore pire, renvoyés. Mais une chose à propos des êtres humains qui me laisse le plus perplexe est leur effort conscient d’être connectés à l’objet e leur affection même si cela les tue doucement intérieurement.
Sigmund Freud